Cher se souvient du réalisateur de « Moonstruck » Norman Jewison : « Adieu doux prince »

Cher se souvient du réalisateur de "Moonstruck" Norman Jewison : "Adieu doux prince"

La star de « Dans la chaleur de la nuit » Lee Grant fait également partie des personnalités hollywoodiennes honorant le défunt cinéaste en le qualifiant de « géant ».

Cher, qui a remporté l'Oscar de la meilleure actrice pour le film « Moonstruck » de 1987, a remercié lundi le réalisateur du film Norman Jewison « pour l'une des expériences les plus grandes, les plus heureuses et les plus amusantes de ma vie » et a écrit « adieu, doux prince », sur X. .

Jewison, dont les nombreux films comprenaient la comédie musicale « Un violon sur le toit » de 1971 et le drame primé du meilleur film en 1967 « Dans la chaleur de la nuit », est décédé samedi à l'âge de 97 ans. L'actrice et chanteuse a remis à Jewison son prix DGA pour l'ensemble de sa carrière. en 2010.

Lee Grant a également remercié Jewison d'avoir été l'un des premiers réalisateurs à la choisir après la liste noire. Son rôle « Dans la chaleur de la nuit » aux côtés de Rod Steiger et Sidney Poitier a relancé sa carrière, lui permettant de remporter l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour « Shampoo » en 1975.

« Norman Jewison est un géant et je lui suis redevable », a tweeté Grant lundi. « Il m’a redonné une carrière en fin de liste noire. Je doute qu’il y ait eu un réalisateur plus polyvalent avant ou depuis. Un homme au grand cœur et au talent vraiment unique. Rien de ce que je dis ici ne peut lui rendre justice. Mais je peux dire « Merci ».

Critique de cinéma Richard Roeper le film de Steve McQueen de 1965, The « Cincinnati Kid », « Fiddler on the Roof », « Jesus Christ Superstar », « Moonstruck » et le biopic de boxe de 1999 « Hurricane » avec Denzel Washington dans son hommage sur X : « Parmi beaucoup d'autres beaux films films, Norman Jewison a réalisé l'un des meilleurs films de jeu des années 1960, deux des meilleures comédies musicales des années 1970, l'une des meilleures comédies romantiques des années 1980 et l'un des meilleurs biopics des années 1990. Reposez-vous bien et merci, bon monsieur.

Le cinéaste, né à Toronto, au Canada, est également resté dans les mémoires comme « une icône nationale, un brillant conteur, un humanitaire passionné et un mentor inébranlable » par le Centre canadien du film, fondé par Jewison en 1988.

Le fil de tweet de l'organisation concluait : « Son héritage perdurera à travers ses films intemporels et les innombrables individus et organisations qu'il a inspirés et continuera d'inspirer pour les générations à venir. Son esprit sera à jamais au cœur du Centre canadien du film. #QueVousNorman.