Le réalisateur de « Godzilla Minus One » déclare que la prochaine version en noir et blanc « ressemble à un film différent »

Le réalisateur de "Godzilla Minus One" déclare que la prochaine version en noir et blanc "ressemble à un film différent"

La réimagination par Takashi Yamazaki du succès japonais de la taille d'un monstre reviendra en salles le 26 janvier.

Depuis que « Godzilla Minus One » est sorti en salles dans tout le pays le 1er décembre, il s'agit d'un phénomène discret, devenant le film en langue japonaise le plus rentable jamais réalisé aux États-Unis, avec plus de 50 millions de dollars nationaux (ce qui porte son total mondial à 95,6 millions de dollars). et a remporté plusieurs prix, dont le prix du meilleur film international décerné par l'Austin Film Critics Association. Et maintenant, pour la dernière partie de sa sortie en salles, « Godzilla Minus One » deviendra « Godzilla Minus Color », une version en noir et blanc du film original.

Films Complet s'est entretenu avec le réalisateur de « Godzilla Minus One », Takashi Yamazaki, et lui a posé des questions sur le processus de réflexion derrière cette nouvelle version du film.

« Le « Godzilla » original de 1954 est, bien sûr, en noir et blanc. Mais cela en soi nous a incités à nous intéresser à ce à quoi ressemblerait un film « Godzilla » créé avec la technologie moderne en noir et blanc », a déclaré le réalisateur Yamazaki (par l'intermédiaire d'un traducteur). « Mais le simple fait de supprimer la couleur à lui seul n'évoquerait pas le même type d'émotion que nous essayions d'inculquer au public. C'est pourquoi nous sommes retournés voir le coloriste et nous avons en fait masqué différentes parties de chaque plan et ajusté le contraste en fonction des paramètres. main, au lieu d’appuyer simplement sur le bouton de suppression de couleur.

Ce processus, selon Yamazaki, a donné à chaque photo l'aspect qui la rend « comme si elle avait été composée par un photographe professionnel ». « Pour nous, supprimer la couleur augmente d'une manière ou d'une autre la réalité, donnant l'impression d'être presque un documentaire et donnant au public le sentiment que Godzilla existe réellement », a déclaré Yamazaki. Le cinéaste a déclaré que cette version du film est « bien plus effrayante que « Godzilla Minus One » en couleur » et que « même les membres de l'équipe qui travaillent dessus nous auraient la chair de poule… Parce que, à bien des égards, cela ressemble à une version différente. film », a déclaré Yamazaki.

« Godzilla Minus Color » sera joué dans les cinémas nationaux à partir du 26 janvier, aux côtés de la version originale en couleur.