Le réalisateur de « I Saw the TV Glow » explique comment « Buffy » Fandom a inspiré l'histoire personnelle de l'expérience queer

Le réalisateur de "I Saw the TV Glow" explique comment "Buffy" Fandom a inspiré l'histoire personnelle de l'expérience queer

Sundance 2024 : « Il s'agit bien plus de se sentir tellement amoureux d'une émission de télévision parce que vous n'êtes pas capable d'être présent et d'être vous-même dans le monde réel », a déclaré Jane Schoenbrun à Films Complet.

La scénariste et réalisatrice de « I Saw the TV Glow » Jane Schoenbrun s'est inspirée de sa propre obsession pour la série télévisée « Buffy contre les vampires » pour son deuxième long métrage, mais la réalisatrice de « Nous allons tous à l'Exposition universelle » a déclaré à Films Complet lors de la conférence de presse. Festival du film de Sundance 2024 que ce nouveau film représente bien plus que le simple fait d'être un fan obsessionnel. C'est l'histoire personnelle de leur propre expérience queer.

Le long métrage original trippant met en vedette le juge Smith et Bridgette Lundy-Paine dans le rôle de deux enfants qui deviennent obsédés par une série très « Buffy », mais leur fandom est autant motivé par leur amour de la série que par leur désir d'échapper à leur vie personnelle. vies.

Schoenbrun, qui utilise les pronoms « ils/eux », a déclaré que le film était né de leur propre amour profond pour « Buffy ».

« J'ai récemment prouvé ma valeur à ma partenaire en lui racontant que pendant des années, lorsque je souffrais d'insomnie et que je n'arrivais pas à dormir, je disais simplement les noms de chaque épisode de « Buffy » pour m'endormir mentalement, puis je a fait ça pour elle et elle a dit : « Très bien, le sujet du film est réel. » Ouais, j'étais obsédé par 'Buffy' », a déclaré Schoenbrun à Drew Taylor de Films Complet lors de l'interview et du portrait Studio de Films Complet à Sundance, présenté par NFP.

Mais Schoenbrun, qui est un cinéaste trans et non binaire, a averti que le fandom n'est qu'un aspect du film.

« Je veux dire que le film parle d'autre chose que de 'Buffy' », ont-ils poursuivi. «Il s'agit bien plus de se sentir tellement amoureux de la télévision et d'une émission de télévision parce que vous n'êtes pas capable d'être présent et d'être vous-même dans le monde réel. Il s'agit donc d'une question de fandom d'une certaine manière, mais je pense qu'il s'agit bien plus – du moins pour moi – d'une expérience queer de recherche de lueurs d'une magie dont je pensais qu'elle ne pouvait pas exister dans la vraie vie, dans l'art et le divertissement. Et il s'agit de savoir comment cela peut être un échange vraiment affectueux, mais aussi comment cela peut vous piéger dans la manière dont nous nous dissocions tous, je pense, culturellement.

A24 distribuera cette année « I Saw the TV Glow ».

Pour toute la couverture de Films Complet Sundance 2024, cliquez ici.