Le réalisateur de « Trolls Band Together », Walt Dohrn, dit qu'il ne pouvait pas en avoir assez de son détour en 2D « Trippy »

Le réalisateur de "Trolls Band Together", Walt Dohrn, dit qu'il ne pouvait pas en avoir assez de son détour en 2D "Trippy"

Magazine Films Complet : Le réalisateur de longue date de la franchise a déclaré que travailler avec Titmouse sur la série était « si beau et si génial »

Pour une franchise inspirée d'une gamme de poupées définies presque exclusivement par leurs coiffures bizarres, les films « Trolls » sont étonnamment divertissants. Le dernier opus de la franchise, « Trolls Band Together », ne fait pas exception.

Il plonge profondément dans l'histoire de Branch (Justin Timberlake), retraçant son passé en tant que membre d'un boys band appelé BroZone. Il doit se réconcilier avec son histoire lorsque ses anciens membres/frères du groupe sont enlevés, leur force vitale créatrice étant siphonnée par deux hackers sans talent nommés Velvet (Amy Schumer) et Veneer (Andrew Rannells).

Walt Dohrn, qui était coréalisateur du premier « Trolls » et a réalisé les suites, a déclaré à Films Complet qu'ils voulaient raconter l'histoire de la famille de Branch. Pendant un certain temps, cela allait être l'épine dorsale narrative du film précédent, « Trolls World Tour », jusqu'à ce qu'ils décident de se concentrer sur les autres genres musicaux de l'univers des Trolls. Entre-temps, Dohrn et sa productrice Gina Shay ont dit aux autres équipes travaillant sur le matériel « Trolls » (il y a eu plusieurs séries télévisées) de rester à l'écart de cette partie particulière de la mythologie. Lorsque le troisième film est sorti, Dohrn a déclaré : « Nous avons enfin trouvé le moment de le raconter. »

« Trolls Band Together » fait également progresser l'esthétique artisanale des films précédents, qui donne une dimension tactile et artisanale à l'animation. Cette fois-ci, ils visitent Vacation Island, où tout est fait de choses que l'on trouverait dans un complexe, comme des flotteurs de piscine et des ballons de plage.

Et puis il y a Mount Rageous, la maison des méchants – et la séquence la plus compliquée du film, une course de voitures qui combine un concert de rock avec « Mad Max : Fury Road ». (À l’origine, le film se terminait par un concert qui ressemblait trop à « Trolls World Tour ».)

« C'était une chose technique folle », a déclaré Dohrn. « Ils n'avaient pas vraiment construit la ville pour que les voitures circulent tout au long des routes, surtout les voitures sans gravité. C'est devenu un défi plus grand que nous ne le pensions avec le temps qu'il nous restait. Mais c'est toujours ma séquence préférée. Cela m’époustoufle.

Une autre des séquences les plus mémorables du film adopte une approche résolument old-school. Les trolls voyagent dans un bus vivant appelé Rhonda. (Dohrn a dit qu'il s'agissait du Millennium Falcon du film.) Afin d'arriver à leur destination, ils engagent le moteur de distorsion de Rhonda et sont envoyés dans un monde d'animation 2D. Dans le monde des « Trolls », ce voyage dans le passé de l'animation pourrait être le détour le plus excitant à ce jour.

Rhonda a été conçue par un artiste nommé Dave Cooper, qui a dessiné le personnage en 2D. Ils ont fait appel aux artistes de Titmouse pour s'occuper de l'animation de la séquence.

« C'était une très belle opportunité de faire de l'animation 2D », a déclaré Dohrn. « Et j’avais déjà travaillé avec Titmouse. Cela ressemblait à leur ton – très psychédélique, adapté aux trucs trippants que nous voulions faire. Cela s’est fait naturellement. Mais ensuite nous nous sommes dit : « Oh, c'est tellement beau et tellement génial, nous devons y revenir dans l'acte 3. » Et puis je me suis dit : « OK, maintenant nous sommes gourmands. Nous en faisons trop.

Au final, ils n'ont pas pu résister à l'envie de faire la reprise.

Cette histoire est apparue pour la première fois dans le numéro Awards Preview du magazine de récompenses Films Complet. En savoir plus sur le numéro d'aperçu des récompenses ici.