Yoshiki dit que le document de concert COVID est destiné à « élever l'esprit de mes fans » | Vidéo

Yoshiki dit que le document de concert COVID est destiné à « élever l'esprit de mes fans » |  Vidéo

Films Complet Screening Series : La superstar mondiale discute du pouvoir de guérison de la musique et de « Yoshiki : Under the Sky »

Yoshiki, superstar japonaise et homme de la renaissance mondiale dans le monde de la musique depuis quatre décennies, estime que sa dernière aventure créative en tant que réalisateur lui a, d'une certaine manière, sauvé la vie.

Son premier long métrage documentaire « Yoshiki : Under the Sky » est un film de concert produit pendant les fermetures liées à la pandémie de COVID et présente des performances musicales avec des collaborateurs célèbres aussi divers que Nicole Scherzinger à Saint-Vincent.

Yoshiki a réalisé le projet parce que « je voulais élever l’esprit de mes fans », a-t-il déclaré à Films Complet dans le cadre de son interview pour Screening Series. « C'est la raison principale. Mais en même temps, j’étais aussi dans une situation sombre. Essayer d’aider les gens m’aidait en fait.

Il a poursuivi : « Il y avait tellement de restrictions (COVID). Bien sûr, je ne voulais pas franchir la ligne, mais (explorer) comment les êtres humains ressentent notre fragilité, notre impuissance.»

Dans le film, Yoshiki est inébranlable face à certains des moments les plus difficiles de sa vie. Il parle de la perte de son père et de Hide, son camarade du groupe de rock X Japan, tous deux par suicide. Yoshiki a expliqué que sans musique et sans ses fans, il n'est pas sûr d'être encore en vie aujourd'hui.

« La musique m’a aidé à traverser tant de moments difficiles et de moments sombres. Quand j’étais complètement confus et triste, j’ai commencé à écrire de la musique », a-t-il déclaré. « Vous savez, je n'avais pas besoin d'avoir un piano ou quoi que ce soit. Je viens d'écrire. Puis, d’une manière ou d’une autre, j’ai décidé de continuer. Il y a tellement de moments comme ça.

« Alors j'ai commencé à penser que si cette musique pouvait m'aider, cette musique pouvait aider les autres », a-t-il ajouté. «Je me disais: 'Wow, il y a une raison pour laquelle je suis peut-être toujours là.' Alors peut-être que je vais bien. Cela m’a en quelque sorte motivé à être ici dans ce monde.

Dans le documentaire, Yoshiki collabore avec des artistes – tous à une distance de sécurité COVID dans les parkings et les scènes sur les toits – dont Sarah Brightman, St. Vincent, Nicole Scherzinger, The Chainsmokers, SixTones, Sugizo, Jane Zhang et Lindsey Stirling. Le groupe de rock allemand Scorpions rejoint même Yoshiki pour une nouvelle interprétation de leur classique de 1990 « Wind of Change ».

« Yoshiki : Under the Sky » est sorti dans plus de 150 cinémas au Japon, aux États-Unis, en France, en Allemagne et au Royaume-Uni. Consultez le site officiel du film pour les mises à jour.

Et pour la conversation complète de la Wrap Screening Series avec Yoshiki, cliquez ici.